top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurThe Sound Cafe

Le premier album complet de Caroline Cotto, intitulé 'Bayou Sun', est une œuvre bluesy et soulful, une tapisserie de découverte de soi


Par Eric Alper.



La chanteuse de blues, de rock et de soul passionnée Caroline Cotto nous offre son premier album complet, un hommage musical à sa quête de sa propre vérité individuelle. Avant de s'installer définitivement dans sa ville actuelle de La Nouvelle-Orléans, elle a passé des années à accumuler des expériences en vivant à New York, Paris et Londres, empruntant les mêmes chemins inspirants que ses influences artistiques, écrivant sa propre musique et poésie, et se produisant dans des bars et des clubs du centre-ville. Son album "Bayou Sun", disponible dès maintenant, est l'autobiographie éblouissante de Cotto, chaque morceau dévoilant des fils cruciaux qui ont formé la tapisserie de sa vie, faite de foi, d'amour et de compréhension de soi.


Le morceau de Cotto intitulé "Young Girl in the City" nous transporte au début de son voyage qui a commencé à New York, une ville que Cotto considère comme le premier amour de sa vie. "Je voulais capturer le rythme de New York dans ma chanson", explique-t-elle. "Je me vois vivement marcher dans l'avenue avec le désir dans mon âme de me faire un nom dans le monde. Je ressens la rugosité du trottoir et les pas de mes héros. Je vois la jeune fille avec une guitare se produisant dans des cafés errant toute la nuit avec amour et passion."


Son succès à capturer musicalement le son de New York dans "Young Girl in the City" est délicieusement envoûtant, avec les battements de cœur palpitants du batteur du Country Hall of Fame, Eddie Bayers, semblant nous plonger directement dans le quotidien des rues animées et des trottoirs de Manhattan. Le saxophone de Ronnie Eades - co-fondateur de la section de cuivres de Muscle Shoals - crée ensuite l'illusion de taxis qui se précipitent, tandis que le piano de Nelson Blanchard suggère des conversations variées et des mouvements de foule. La guitare et la voix soul de Cotto nous attirent ensuite davantage avec les paroles "Peins ma douleur dans une nuit étoilée / Je sais, les étoiles ne coûtent pas cher / Mais les rêves sont meilleurs à la lumière de la lune", nous assurant que toutes les expériences douloureuses n'ont fait que rendre ses rêves plus clairs et plus forts. Alors qu'elle continue de chanter "La radio hurle, je suis enfin libre / Toutes mes larmes glissent à travers les fissures du trottoir", nous sommes convaincus que la musique est l'exutoire qui fait disparaître sa douleur, avant de nous laisser avec les lignes pleines d'espoir "Mais je trouverai mon chemin / Je trouverai mon chemin / Je trouverai mon chemin."


Cotto tient également à mentionner que David Hyde, co-producteur de "Young Girl in the City", joue de la basse sur la chanson, et que "Mystery Ride", un autre morceau de son album, a été inspiré par l'album "Born to Run" de Bruce Springsteen. "Ses aventures de rock 'n' roll et de romance dans le New Jersey ont capturé mon cœur", explique-t-elle. "J'adore comment Springsteen capture la magie d'une nuit dans sa musique." Tout comme "Young Girl in the City", "Mystery Ride" éclate musicalement avec l'excitation de possibilités infinies et de merveilles, bien que cette fois-ci nous soyons secoués dans une aventure partagée avec quelqu'un que nous aimons et admirons, pendant que les paroles de Cotto réveillent "Je vois l'amour écrit sur le vent ce soir / Alors que nous descendons et descendons et descendons cette/Mystery Ride."


Cotto déclare qu'elle a une curiosité non seulement pour la capacité d'amour dans l'âme humaine, mais aussi pour celle de la souffrance. En approchant de la fin de l'album, nous entendons la polyvalence musicale solide de Caroline Cotto s'étendre et se dévoiler encore davantage dans sa chanson "Awake to Love", une chanson qui intègre des nuances reggae rebondissantes et du saxophone avec des paroles profondément puissantes et provocantes telles que "Dieu bénisse l'innocent/Ils apprennent des mensonges/L'homme lance des bombes/Dans les yeux d'un enfant/La haine grandit quand on est endormi/Réveillez-vous à l'amour dans les rues de la ville."


Cotto aborde la peine que les innocents finissent souvent par s'ajuster en raison du mal, et que ceux qui ferment les yeux sur la violence contribuent à la croissance de la haine. "'Awake to Love' est ma chanson pour le monde", explique-t-elle. "Je me souviens de moi-même dans le parc Audubon à La Nouvelle-Orléans avec mon stylo et mon papier en regardant ma réflexion dans l'eau et réfléchissant à l'état du monde. 'Awake to Love' est mon message à la conscience mondiale selon lequel l'Amour est toujours la réponse dans n'importe quelle situation, surtout face à la guerre et à la destruction."


Cotto insiste sur le fait qu'elle a appris de ses années de voyage et de la réalisation de cet album que la foi, le rêve éveillé et l'amour sont ses plus grandes forces. "Je rêvais éveillée de la façon dont je voulais que ma vie soit tous les jours jusqu'à ce que cela arrive. J'ai encore des éclairs de cette jeune fille avec une guitare et une valise à la main s'aventurant dans les profondeurs de l'inconnu en suivant le chemin menant au Bayou Sun."


Caroline nous offre un aperçu incroyable de la création de l'album, elle nous dit : "'Bayou Sun' est mon odyssée rock 'n' roll. C'est l'histoire d'une jeune fille qui quitte New York, vit à Paris et à Londres pour des opportunités artistiques et trouve enfin un chez-soi à La Nouvelle-Orléans. Vous atteignez tous les coins de ma terre dans cet album, toute la beauté et la douleur en tant qu'artiste et femme. J'ai porté des centaines de chansons en moi tout au long de mes voyages et je savais qu'une fois arrivée à La Nouvelle-Orléans, j'étais prête à enregistrer du matériel. Lorsque je suis arrivée pour la première fois à La Nouvelle-Orléans, j'ai consulté une voyante et elle m'a dit de contacter David Hyde pour obtenir de l'aide dans le milieu musical. Son nom me revenait à l'esprit depuis de nombreuses années et je l'ai contacté en 2021. Nous avons ensuite commencé à travailler sur mon album complet. Il a co-produit, joué de la basse et réalisé les arrangements de cuivres. Je voyageais alors entre La Nouvelle-Orléans et Baton Rouge, en Louisiane, en trains et en voitures. À Baton Rouge, nous avons passé de nombreux jours et nuits à enregistrer le matériel avec Nelson Blanchard dans son studio, Techno Sound Studio.


Le premier amour de ma vie était New York. L'éternité monte et descend dans le métro et se glisse directement dans votre cœur. 'Young Girl in the City' décrit ma jeunesse à New York et mes performances dans les bars et les clubs du centre-ville. J'ai été inspirée pour écrire "Young Girl in the City" par l'album "Born to Run" de Springsteen. Ses aventures de rock 'n' roll et de romance dans le New Jersey ont capturé mon cœur - et je voulais capturer le rythme de New York dans ma chanson. Je me vois vivement marcher dans l'avenue avec le désir dans mon âme de me faire un nom dans le monde. Je ressens la rugosité du trottoir et les pas de mes héros. Je vois la jeune fille avec une guitare se produisant dans des cafés errant toute la nuit avec amour et passion. La chanson met en vedette le batteur du Country Hall of Fame, Eddie Bayers, le co-fondateur de la section de cuivres de Muscle Shoals, Ronnie Eades au saxophone et Nelson Blanchard au piano.


'Mystery Ride' est également un autre morceau influencé par Springsteen. J'adore comment Springsteen capture la magie d'une nuit dans sa musique. Mystery Ride décrit une nuit de possibilités infinies et d'émerveillement avec quelqu'un que vous aimez. Le véhicule de cette aventure étant une voiture qui peut vous emmener partout où vous le désirez. Cette chanson met en vedette le batteur du Country Hall of Fame, Eddie Bayers, et le saxophoniste des 504 Horns, Jason Parfait. Nelson Blanchard continue également son travail brillant au piano et à l'orgue.


'Awake to Love' est ma chanson pour le monde. Je me souviens de moi-même dans le parc Audubon à La Nouvelle-Orléans avec mon stylo et mon papier en regardant ma réflexion dans l'eau et réfléchissant à l'état du monde. 'Awake to Love' est mon message à la conscience mondiale selon lequel l'Amour est toujours la réponse dans n'importe quelle situation, surtout face à la guerre et à la destruction.


'Stay' est inspirée par la musique soul. J'ai toujours aimé la musique soul, surtout la brûlure d'une ballade soul. Je me souviens d'avoir écouté "I've Been Loving You Too Long" d'Otis Redding et c'était tout pour moi. J'ai écrit la chanson lorsque j'avais 18 ans à New York. La piste a été envoyée au batteur du Country Hall of Fame, Eddie Bayers, à Nashville, et la section de cuivres est assurée par Ronnie Eades, co-fondateur de la section de cuivres de Muscle Shoals, ainsi que Lacy Blackledge et Chris Belleau.


Les trois choses que j'ai toujours avec moi sont mon "Stylo. Papier. Rouge à lèvres." J'ai écrit la chanson lorsque j'étais à Londres - et je l'ai interprétée partout dans le monde. Je ne quitte jamais la maison sans mon stylo et mon carnet - c'est ma constante et cela ressemble à un cher compagnon. Je ne sais jamais quand l'inspiration frappera - et je dois obéir à l'appel de la muse. Inspirée par l'ère du swing et des big bands, "Pen.Paper.Lipstick" met en vedette Chris Layton de Stevie Ray Vaughan and Double Trouble à la batterie. Il joue également sur la chanson phare, "Bayou Sun". C'était un moment de boucle complète pour moi car j'ai été inspirée par Stevie Ray Vaughan and Double Trouble pendant des années. J'ai pris un vol à 6 heures du matin pour Austin et suis arrivée au Jumping Dog Studio de Ron Flynt par une belle journée de printemps. C'était une expérience merveilleuse de suivre les chansons et de parler du blues, du Texas et de notre amour mutuel pour la Ford Mustang - je mets en avant la voiture dans mon clip vidéo "Cherry Red".


J'ai grandi en lisant des classiques de la littérature. J'ai écrit "Come Closer" après avoir lu "Lolita" pour la deuxième fois en tant qu'adolescente. Je reviens toujours aux classiques pour trouver de l'inspiration. "Heaven is in my Hands" est le morceau de conclusion et décrit les leçons de mon odyssée. Il comporte des notes de psychédélisme et d'orgue inversé inspirées de la production de "Are You Experienced" de Jimi Hendrix.


Ma plus grande puissance est l'amour, la foi et le rêve éveillé. Je rêvais éveillée de la façon dont je voulais que ma vie soit tous les jours jusqu'à ce que cela arrive. J'ai encore des éclairs de cette jeune fille avec une guitare et une valise à la main s'aventurant dans les profondeurs de l'inconnu en suivant le chemin menant au Bayou Sun.




SUIVEZ CAROLINE COTTO




Commentaires


bottom of page