top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurThe Sound Cafe

Le duo Montréalais Diamond Day sort son nouveau single 'Connect The Dots' de son prochain album


Par Stevie Connor.



Diamond Day dévoile un quatrième single intitulé "Connect the Dots", produit par Jorge Elbrecht.


Avec des mesures impaires, des thèmes gothiques et des enregistrements sur le terrain, l'éducation musicale de Béatrix au sein des traditions musicales du Québec est clairement perceptible sur la piste titre de leur premier album à paraître le 29 février.


Dotée de batteries anxieuses, de synthés des années 80, de guitares shoegaze et d'échantillons à la Broadcast, "Connect the Dots" a une qualité grunge mais aussi un aspect pop-y exaltant, quelque part entre Björk et My Bloody Valentine.


"Nous sommes tellement heureux du résultat de la chanson", déclare Béatrix. "Elle représente l'album et le projet dans son ensemble ; la mort de notre passé et l'ascension vers quelque chose de nouveau en tant que Diamond Day", ajoute Quinn, "Le genre de chansons qui pourraient passer à la fois à la radio chrétienne et satanique."


Diamond Day sortira son premier album, "Connect the Dots", un rêve fiévreux d'alt-pop hypnotique et shoegaze. Avec Béatrix Méthé de Rosier et Quinn Bachand, nominé aux Grammy Awards, à la barre, le duo montréalais fait appel à une équipe de rêve de dream pop, dont Jorge Elbrecht (connu pour son travail avec Japanese Breakfast et Wild Nothing) et Sebastian Kinsler de feeble little horse, pour synthétiser leur esthétique expansive sur 10 pistes oniriques.


Les voix envoûtantes de Béatrix s'élèvent à travers l'éther musical rétro-futuriste du groupe, circulant à travers les thèmes de l'album ; identité, hérédité, santé mentale, mort et renaissance. Ces sujets étincellent à travers des paysages sonores surnaturels allant de l'électronica mystérieusement agressive de "Not Going" – réalisée avec des claviers numériques vintage et des archives d'histoire orale – à "Noisemaker", un hymne shoegaze basse résolution avec des rythmes cassés janky et des percussions d'orgue.


Le cycle de chansons dynamiques de Méthé est lancé par la piste titre grunge mais exaltante de l'album et explore rapidement toute une gamme d'émotions telles que la férocité de "Fiction Feel", la séduction de "Come Over Here" et l'angoisse intense de "Centre-Ville". Le cycle de chansons méditatives se termine avec un instrumental ambiant appelé "Turning" avant de nous conduire à la conclusion, "Tina" ; une ballade ultra-personnelle sur l'anosognosie.


Indépendamment, Méthé et Bachand ont parcouru de nombreuses régions avec des projets primés, ouvrant la voie sur les scènes internationales de la musique folk et jazz. Originaire du Vermont, Béatrix a été élevée dans la musique traditionnelle du Québec rural, déménageant au Canada en bas âge et acquérant le répertoire régional de Lanaudière de son père, fondateur du groupe folk-trad légendaire Le Rêve du Diable. Sa mère, auteure-compositrice et diplômée en beaux-arts versée dans les médias numériques précoces, a inspiré son œil esthétique. Après s'être aventurée plus profondément dans les arts visuels, Béatrix a déménagé à Montréal pour étudier le cinéma, découvrant au passage la musique indie et folk psychédélique. Elle a interrompu ses études en 2015 pour se consacrer pleinement à la musique, en tête de son groupe primé, Rosier. Leur fusion de folk québécois et de rock indé a valu des nominations et des récompenses, les conduisant à tourner dans 15 pays, notamment au SXSW, à NPR's Mountain Stage et à la BBC.


Quinn Bachand a grandi sur la côte ouest du Canada, dans un foyer où l'art était omniprésent et la collection de disques de la famille, vieille de 40 ans, passait en boucle. Fils d'un luthier, il a commencé à jouer de guitares fabriquées à la main par son père et a commencé à tourner à l'échelle internationale à l'âge de douze ans. Après avoir obtenu son diplôme du Berklee College of Music en 2019 grâce à une bourse présidentielle, Bachand a reçu des nominations et des récompenses, dont une nomination aux Grammy Awards avec le groupe Kittel & Co. Sa participation à la scène folk américaine l'a amené à collaborer avec des artistes aux idées similaires, dont Chris Thile. En 2019, Quinn a commencé à collaborer avec Rosier, s'imposant rapidement comme un producteur influent et transcendant les genres sur la scène musicale canadienne.




SUIVEZ DIAMOND DAY




Commentaires


bottom of page