top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurStevie Connor

La Gestion Défaillante par Air Canada des Instruments des Artistes en Tournée


Broken Guitar


Les musiciens en tournée sont souvent confrontés à la tâche intimidante de veiller à ce que leurs instruments arrivent en toute sécurité à destination. Ces instruments ne sont pas seulement des outils de leur métier, mais des extensions d'eux-mêmes artistiquement, portant souvent une valeur sentimentale et financière significative. Malheureusement, Air Canada s'est forgé une réputation tristement célèbre auprès des artistes en tournée pour la mauvaise gestion de ces objets précieux. Un récent incident impliquant le groupe néo-foundlandais Rum Ragged met en lumière le problème plus vaste de la manière dont Air Canada traite les instruments des musiciens en tournée, et l'impact que cela a sur leur vie professionnelle et personnelle.


Rum Ragged, un groupe bien connu de Terre-Neuve, a récemment vécu une épreuve troublante avec Air Canada qui illustre les frustrations de nombreux musiciens. Dans un message sincère, le groupe a exprimé sa consternation :

"Nous ne voulons pas être obligés de publier ce message, mais nous y voilà. Nous venons juste d'arriver de Londres, Royaume-Uni, à Toronto, ON, sur notre route de retour à St. John's, NL. Vous avez cassé notre guitare et perdu notre bouzouki. Sur les conseils de votre compagnie, nous avons toujours fait enregistrer nos instruments à la porte pour assurer leur sécurité et éviter qu'ils ne soient perdus. Il y a seulement 3 mois, vous avez endommagé notre bouzouki (celui-là même que vous avez perdu aujourd'hui) et vous nous avez conseillé d'utiliser votre système par e-mail et en ligne pour remplir des formulaires et faire une réclamation, mais nous n'avons toujours pas reçu de réponse ni de compensation. Nous avons vu que votre système ne fonctionne pas, alors nous essayons ceci. Nous espérons que cela attire votre attention et peut-être que vous pourrez essayer de réparer cela d'une manière ou d'une autre. 😔 Faites ce qu'il faut et prenez la responsabilité de la gestion brutale de ces instruments. Faites mieux."

Cette déclaration met en lumière une négligence récurrente dont Air Canada fait preuve à l'égard des instruments des musiciens en tournée. Le message du groupe continue avec des détails spécifiques qui soulignent les problèmes systémiques plus larges :


"Nous utilisons un étui MONO M80. Nous avons opté pour cet étui après que notre étui rigide personnalisé ait été percé et détruit avec un autre bouzouki en 2018. L'idée était que les étuis MONO soient autorisés à être enregistrés à la porte, avec la possibilité d'être considérés comme bagage à main et probablement traités avec plus de soin de cette manière. Les étuis MONO sont utilisés dans toute l'industrie par de nombreux artistes en tournée que nous croisons régulièrement dans les aéroports du monde entier. Nous avons en fait utilisé le même étui sur 5 autres compagnies aériennes au Royaume-Uni et dans l'UE au cours des quatre derniers mois. Toutes les compagnies aériennes ont enregistré l'étui MONO et placé la guitare sous le bagage, et aucune fois il n'y a eu de dommage. Nous avons desserré les cordes avant le vol, comme nous l'avons fait pour tous nos instruments à cordes au cours des 10 dernières années de notre vie professionnelle."

Ce récit détaillé montre non seulement les mesures prises par le groupe pour protéger leurs instruments, mais illustre également les différences de traitement entre Air Canada et d'autres compagnies aériennes. Il met en évidence un contraste saisissant entre le soin observé au Royaume-Uni et dans l'UE et la négligence apparente d'Air Canada.


Les musiciens comptent sur leurs instruments non seulement pour gagner leur vie, mais aussi pour leur expression créative. La perte ou les dommages d'un instrument peuvent entraîner l'annulation de représentations, des pertes financières et un stress émotionnel. L'expérience de Rum Ragged est un exemple frappant de la manière dont de tels incidents peuvent perturber la vie professionnelle des artistes. La frustration du groupe est palpable, surtout étant donné que ce n'est pas la première fois qu'ils rencontrent des problèmes avec Air Canada concernant leurs instruments.


En 2018, Rum Ragged a déjà fait face à une situation similaire lorsque leur étui rigide personnalisé a été percé, entraînant la destruction de leur bouzouki. Malgré le passage à un étui hautement recommandé MONO M80 et le respect de toutes les précautions conseillées, le groupe continue de rencontrer des problèmes. Leur approche proactive, impliquant le desserrement des cordes avant les vols et l'utilisation d'étuis standard de l'industrie, démontre un effort significatif pour atténuer les risques. Cependant, ces efforts semblent vains face à une mauvaise gestion persistante.


L'appel du groupe à ce qu'Air Canada "fasse mieux" et assume ses responsabilités résonne avec de nombreux artistes qui ont partagé des expériences similaires. Les réseaux sociaux regorgent d'histoires de musiciens se plaignant des dommages causés à leurs instruments par la compagnie aérienne. Les problèmes systémiques mis en lumière par l'épreuve de Rum Ragged soulignent la nécessité urgente pour la compagnie aérienne de prendre ses responsabilités et de mettre en œuvre des changements significatifs. En agissant ainsi, Air Canada peut s'assurer que les instruments, et par extension, l'art des musiciens en tournée, soient protégés et respectés.


Pour résoudre ce problème récurrent, Air Canada pourrait mettre en œuvre plusieurs changements clés. Premièrement, une formation spécialisée pour les agents de manutention des bagages sur les besoins spécifiques et les vulnérabilités des instruments musicaux pourrait réduire le risque de dommages. Comprendre que les instruments sont délicats et souvent irremplaçables pourrait favoriser une approche plus prudente de leur manipulation.


Deuxièmement, une amélioration de la communication et des protocoles pour l'enregistrement à la porte des instruments pourrait garantir qu'ils soient traités avec le plus grand soin. Des musiciens comme Rum Ragged choisissent souvent l'enregistrement à la porte pour éviter les conditions rigoureuses du traitement régulier des bagages. S'assurer que ces objets soient systématiquement traités avec le même niveau de soin sur tous les vols est crucial.


Troisièmement, un processus de réclamation plus efficace et réactif démontrerait une responsabilité et un respect envers les clients affectés par ces problèmes. Comme l'a souligné Rum Ragged, leurs réclamations précédentes sont restées sans réponse, ce qui n'a fait qu'aggraver leur frustration. Un système simplifié pour le traitement des réclamations liées aux instruments endommagés ou perdus pourrait rétablir la confiance et montrer qu'Air Canada valorise les besoins de ses passagers.


De plus, des collaborations avec des musiciens et des experts de l'industrie pour développer les meilleures pratiques pour le transport des instruments pourraient fournir des idées et favoriser une meilleure compréhension des besoins uniques des artistes en tournée. De telles initiatives permettraient non seulement d'améliorer le service de la compagnie aérienne, mais également de renforcer la bonne volonté au sein de la communauté musicale.


La mauvaise gestion par Air Canada des instruments de musique n'est pas simplement un inconvénient mineur ; il s'agit d'un problème significatif qui affecte les moyens de subsistance et le bien-être émotionnel des artistes. Les expériences de Rum Ragged et de nombreux autres soulignent le besoin urgent pour la compagnie aérienne d'assumer ses responsabilités et de mettre en œuvre des changements significatifs. En agissant ainsi, Air Canada peut s'assurer que les instruments, et par extension, l'art des musiciens en tournée, soient protégés et respectés.


Broken Guitar

Comments


bottom of page